Comment bien choisir son cric ?

cric

Le cric est un outil mécanique indispensable en matière de changement de roue, de changement de plaquettes de frein ou de toute autre intervention qui doit se faire sous un véhicule. De nos jours, il n’y a plus que les mécaniciens qui en ont besoin : de plus en plus de propriétaires s’adonnent à la réparation et à l’entretien de leur voiture ou leur moto. Pour plus de sécurité, il convient de choisir le bon cric. Ci-dessous quelques conseils qui permettront d’optimiser ce choix.

Considérer les hauteurs minimum et maximum

La hauteur minimum d’accès du cric correspond à sa hauteur au repos. La hauteur minimum qui sépare le véhicule du sol est appelée « garde au sol ». Pour que le cric et le véhicule soient compatibles, il est nécessaire que le cric passe bien en dessous de la voiture. En d’autres termes, il faudrait s’assurer que la hauteur minimum d’accès du cric soit inférieure au garde au sol du véhicule. Cette valeur se situe généralement entre 75 mm et 150 mm selon le modèle de la voiture. Un deuxième paramètre à prendre en compte est la hauteur maximale de levage pour ne pas avoir besoin de recourir à des cales de hauteur supplémentaires. Les voitures sportives n’ont besoin que d’une hauteur maximale de 350 mm. Les berlines nécessitent une hauteur maximale qui avoisine les 500 mm. Pour les SUV, cette hauteur peut être beaucoup plus conséquente selon les modèles.

Considérer la charge maximale admissible

La charge maximale admissible correspond au poids maximum que le cric peut soulever. Pour éviter tout accident, il est fortement conseillé de faire en sorte que la valeur de ce poids soit égale à au moins 70% du poids du véhicule à soulever. Il existe plusieurs modèles de crics qui peuvent soulever un poids de 1,5 tonnes à 30 tonnes. Il suffit donc de choisir selon le modèle de son véhicule. Par ailleurs, ce serait une erreur de ne compter que sur cette capacité de levage du cric. Ce dernier pourrait éventuellement présenter des défaillances et causer la chute brusque du véhicule sur le réparateur. Pour s’assurer d’être en sécurité, il vaut donc mieux utiliser des chandelles. Il s’agit d’un complément indispensable lors de l’achat d’un cric, quelle que soient son type et sa charge maximale admissible. Elles permettront de stabiliser le véhicule pendant toute la durée de la réparation.

Choisir en fonction des besoins

Les crics sont disponibles sous plusieurs modèles : le cric bouteille, le cric rouleur, le cric embarqué, le « lève rapide », le cric pneumatique et le cric ciseau. Pour les automobilistes qui désirent s’approprier un cric facile à transporter et abordable, il faudrait opter pour le cric bouteille. En revanche, ce dernier sera moins pratique dans son utilisation. Si l’automobiliste veut un cric plus performant et plus fiable, il devrait choisir le cric rouleur. Le cric embarqué est, comme son nom l’indique, destiné pour une utilisation embarquée ou en course. Les « lèves rapides » sont des crics adéquats aux voitures monoplaces comme les GP2 ou les Formules Ford. Pour les voitures qui pèsent plus lourd, un cric pneumatique serait l’idéal. Enfin, pour les cas d’urgence, il y a les crics à vis ou crics ciseaux qui ne demandent pas beaucoup de place.

Laisser un commentaire